Communiqué de Jacques Borie

Communiqué de Jacques Borie, Président du Centre Thérapeutique et de Recherches de Nonette

La publication récente du troisième Plan autisme ne peut laisser notre Association sans réaction. Depuis très longtemps nous gérons le Centre thérapeutique et de Recherches de Nonette qui reçoit des sujets, enfants comme adultes, autistes ou gravement psychotiques. Nous assumons avec responsabilité les fonctions qui sont les nôtres de gestion de l’argent public, d’accueil des personnes qui nous sont confiées, d’employeur des salariés qui y travaillent, de propriétaires des locaux où ils sont accueillis, etc. Tout cela dans un dialogue constructif avec les autorités de tutelles qui nous font confiance.

Mais la particularité de notre Association est de soutenir l’orientation du travail qui y est mené en référence à la psychanalyse, sous la responsabilité du Docteur Jean-Robert Rabanel – depuis 1973 ! Nous soutenons cette orientation car nous en voyons les effets bénéfiques sur nos patients, même – et peut-être surtout – les plus gravement perturbés.

Nous voyons des personnes pour qui toute autre mode de prise en charge a été un échec devenir plus en paix, moins violentes, moins agressives, s’ouvrir un peu plus aux autres, bref, se civiliser sans qu’aucune pratique injonctive ne soit mise en œuvre.

Il s’agit pour nous de vivre ensemble et d’accompagner ces personnes au quotidien en vue de pacifier les symptômes. Tous ceux qui viennent à Nonette peuvent apprécier ce travail et ses résultats. Nous les accueillons avec plaisir. Notre Association incarne de plus, dans sa composition même, cet esprit d’ouverture, puisque son Conseil d’administration est composé, outre de psychanalystes, de représentants des parents, des médecins responsables des secteurs psychiatriques, des partenaires du secteur médico-social, des élus locaux, etc.

La fable selon laquelle les psychanalystes culpabiliseraient les parents est ainsi déconstruite concrètement. De même la référence à la psychanalyse dans le traitement des autistes n’exclut nullement les autres modes de traitement et de prise en charge. Nous recourons aux bénéfices de la médecine (médicaments, etc.), de la pédagogie (nous avons une classe de l’éducation nationale in situ) et des pratiques éducatives diverses.

Pour nous, il n’y a nulle opposition entre un point de vue thérapeutique et un point de vue éducatif. La psychanalyse, selon notre expérience, permet une éducation non coercitive et respectueuse des particularités de chacun.

Nous savons bien que d’autres pratiques de prise en charge des sujets autistes existent et ne prétendons nullement incarner un savoir exclusif sur ces douloureuses questions, mais nous pensons que notre expérience de tant d’années a fait les preuves de sa pertinence et qu’on ne peut entraver sa poursuite sans atteinte grave aux droits des sujets et au minimum de démocratie que la France incarne dans le monde.

Dans cet esprit, nous sommes disponibles au débat tout en affirmant vouloir poursuivre le travail de notre communauté qui permet une vie plus humanisée à tant de sujets qui souffrent d’insupportable.

Communiqué du Président de l’Association du Centre Thérapeutique et de Recherches de Nonette suite à son conseil d’administration du 7 mai 2013.

Publicités

A propos LaMàO1

« La main à l’oreille » a été créée par des parents et amis de personnes autistes, avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions. Nous considérons qu’une place doit être faite, dans la Cité, au mode d’être autistique, sans se référer à une norme sociale ou comportementale. Dans l’éventail de leurs expressions, les autistes nous montrent qu’aucune personne autiste n’est pareille à une autre, comme il en est pour tout un chacun. Ils confirment ainsi que l’autisme, inséparable de la personne, ne la résume pas. Nous souhaitons en témoigner dans notre association.
Cet article, publié dans Débat et réactions, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Communiqué de Jacques Borie

  1. Bruno Jean PALARD dit :

    Bonjour LMàO,

    Y-a-t-il eu réponse/réaction du ministère à ce communiqué ?

Les commentaires sont fermés.