D’autres voix à Strasbourg, quelques mots sur la projection

Par Isabelle Galland

Le cinéma l’Odyssée s’est rempli, samedi, pour la projection-débat du film « D’autres voix, un autre regard sur l’autisme » au cinéma l’Odyssée à Strasbourg, en présence d’Ivan Ruiz, réalisateur et psychanalyste à Barcelone et de Jean-Pierre Rouillon, psychanalyste et directeur thérapeutique du centre de recherche et de traitement de Nonette à Clermont Ferrand. 

C’est un film très fort qui dit avec justesse le vécu des parents, pour chacun singulier, de sa rencontre avec l’autisme de leur enfant. Albert, jeune adolescent, nous parle de « son asperger » et tente de nous faire comprendre ce qui se passe dans sa tête. Des psychanalystes parlent de ces rendez-vous à chaque fois riche et intense avec ces enfants et leur force de vivre pour arriver à exister dans ce monde qui leur est si hostile. Et enfin il y a ce jeune garçon qui tente de communiquer avec le bout de ses doigts tout d’abord, puis risque une approche timide vers un adulte qui danse, pour finalement lui tendre les bras et valser avec lui. Ivan Ruiz et Sylvia Cortes ont réussi le pari de transmettre ce que la psychanalyse peut apporter de totalement original dans la clinique de l’autisme. 

Le public est tout d’abord resté sans voix tellement était intense l’émotion qui se dégageait à la fin du film. Ensuite des questions ont permis à Ivan Ruiz de nous transmettre, avec beaucoup de modestie, sa démarche auprès des parents. Ce film est un produit de son analyse, ensuite il s’est laissé enseigner par ces parents qui peuvent dire qu’ils sont fiers de leur enfant. Jean-Pierre Rouillon, enfin, a remis la clinique de l’autisme dans son contexte politique actuel, avec le 3ème plan autisme qui encore une fois veut éliminer la psychanalyse du traitement de l’autisme. De sa place de directeur thérapeutique du centre de recherche et de traitement de Nonette à Clermont Ferrand, qui, depuis plus de 40 ans accueille des personnes autistes et psychotiques rejetées d’autres institutions, il a pu déplier comment la psychanalyse permet au sujet, au un par un, de trouver sa solution pour exister dans le monde.

Les messages de remerciement arrivent aujourd’hui pour dire combien ce film touche par sa finesse artistique exceptionnelle.

 

Advertisements
Cet article, publié dans Paroles autour du film D'Autres voix, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.