Claudia y su pelota

Claudia y su pelota - Photo Mariana Alba de Luna

Claudia y su pelota – Photo Mariana Alba de Luna

J’aime quand tu te tais, parce que tu es comme absente,
et tu m’entends au loin, et ma voix ne t’atteint pas.
On dirait que tes yeux se sont envolés,
et on dirait qu’un baiser t’a clos la bouche.

Comme toutes les choses sont remplies de mon âme,
tu émerges des choses pleine de mon âme.
Papillon de rêve, tu ressembles à mon âme
et tu ressembles au mot : mélancolie.

J’aime quand tu te tais et que tu es comme distante.
Et tu es comme plaintive, papillon que l’on berce.

Et tu m’entends au loin, et ma voix ne t’atteint pas :
laisse-moi me taire avec ton silence.

Laisse-moi aussi te parler avec ton silence,
clair comme une lampe, simple comme un anneau.
Tu es comme la nuit, silencieuse et constellée.
Ton silence est d’étoile, si lointain et si simple.

J’aime quand tu te tais, parce que tu es comme absente,
distante et dolente, comme si tu étais morte.
Un mot alors, un sourire suffisent,
et je suis heureux, heureux que ce ne soit pas vrai.

Pablo Neruda

A propos Alexandra Toukata

Diplômée de l'IAE Paris La Sorbonne en Management international Asie puis du Master II Formation Insertion à l'université de Bordeaux, je suis française avec des origines vietnamiennes et laotiennes. Après avoir travaillé pendant dix ans avec l'Asie du Sud-Est je continue de garder un contact direct avec l'Asie. Maman de deux garçons, j'ai été confrontée en 2004 à la différence, voilà pourquoi aujourd'hui je travaille avec mon mari dans le Conseil aux entreprises dans une approche inclusive des publics atypiques (DOO conseil). Le blog Décalages horaires est une façon de partager des expériences ou une approche personnelle en lien avec les différences culturelles.
Cet article, publié dans Parcours, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.