« Sa normalité », un film d’ Eugénie Bourdeau

Les réservations pour la projection du film : « SA NORMALITÉ » un film d’ Eugenie Bourdeau au sujet de sa fille Lucile Notin Bourdeau sont ouvertes ! Le vernissage de l’exposition  » LA TRIBU DE LULU ET SES AMIS. Tous aRtistes » se tiendra en même temps.

Affiche Valyre 2 JPG

La projection aura lieu le 15 Novembre à 19h. Le vernissage de l’exposition aura lieu à 18h. Seront exposées des oeuvres de la talentueuse Lucile Notin-Boudeau et des oeuvres d’autres artistes telles que les nouvelles oeuvres d’Enzo, de Gilchrist, de Martin, mais aussi celles de l’Antenne 110, et d’autres en provenance de Russie

Centre Valeyre, Paris 9ème. 

ENTREE GRATUITE sous réservation : lamainaloreille@gmail.com

 

« J’ai choisi « La Tribu de Lulu » parce que sa Tribu à elle sont tous ses personnages de papier qu’elle dessine sans arrêt, toujours des personnages et je peux vous dire qu’elle est grande sa Tribu ! 



Mais aussi parce que j’ai lu un livre sur les aborigènes qui relatait leur  » façon  » de vivre. 

Par exemple, ils ne communiquent pas oralement mais par la pensée, par contre ils chantent, ils n’ont pas de peurs, ils jouent beaucoup mais juste pour le plaisir du jeu dans l’instant présent, pas de gagnant, pas de perdant, etc. 



J’ai adoré les découvrir et en parallèle de ma lecture, tout près de moi, relié à moi, non pas par les yeux ni par la voix, mais par une connexion intuitive, il y avait Lucile avec sa tignasse toujours ébouriffée en train de dessiner passionnément. Je me suis dis qu’elle était comme une petite aborigène elle aussi et que si elle était née parmi eux, elle n’aurait jamais été considérée comme une handicapée, car leurs coutumes lui seraient certainement beaucoup plus adaptées que les nôtres.



Pour moi, ma fille a juste une très forte singularité, une façon de vivre, de se vivre et de participer à ce monde d’une toute autre manière et avec une toute autre intelligence. Ce qui lui est difficile, ce sont nos codes à nous dont beaucoup sont absurdes selon moi : notre communication presque uniquement par le langage, notre rapport au temps, notre rapport aux autres, nos peurs, notre besoin d’être rassurés par la normalité… 



Lucile bouleverse tout car on la bouleverse tout le temps. Mais son intelligence est noble, son monde très cohérent, bien plus que le notre, et tous les autres enfants différents autant qu’ils soient, ont beaucoup à nous apprendre sur nous-mêmes. 

Mais nous persistons à vouloir les entendre depuis notre réalité et forcément nous n’y comprenons rien et je ne prétends pas y comprendre grand chose malheureusement. 



Ce n’est pas parce qu’ils ne parviennent pas à être comme nous que nous les considérons comme handicapés, c’est parce que nous n’osons pas être un peu comme eux. 



Je suis ravie que cette exposition collective voit le jour avec autres aRtistes comme elle, et je suis intimement convaincue que voir et admirer toutes leurs richesses créatives, peut être bien plus bénéfique pour nous que pour eux, nous tous les « ordinaires », car toutes ses œuvres sont un véritable acte de générosité de leur part à offrir au monde.  Espérons qu’ils seront un peu entendus.»



 

Eugènie Bourdeau

, mère de Lucile Notin-Bourdeau

texte expo Lucile (2) 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Nous vivons tous dans des réalités différentes et même si certaines semblent plus éloignées que les autres, nous participons ensemble à raconter la même Histoire. Sur une même scène lorsque la caméra filme un personnage en gros plan ou qu’elle est axée en plongée sur l’ensemble de la foule, ce qui nous est donné de voir est totalement différent. C’est un peu ça la singularité : un regard différent posé sur un même monde. Lucile a 11 ans et visiblement tout d’une petite fille comme les autres, mais sa réalité à elle ne ressemble pas à celle annoncée dans le scénario. Alors Lucile compose, improvise, Lucile s’impose et surtout elle dessine. Globe trotteuse de la pensée, elle construit ainsi, chaque jour en images, les carnets de ses voyages entre deux mondes, entre deux réalités… »

Eugénie Bourdeau, mère de Lucile Notin-Bourdeau

 

 

Affiche film SA NORMALITE (vert)  JPG 12.46.59

Publicités

A propos LaMàO1

« La main à l’oreille » a été créée par des parents et amis de personnes autistes, avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions. Nous considérons qu’une place doit être faite, dans la Cité, au mode d’être autistique, sans se référer à une norme sociale ou comportementale. Dans l’éventail de leurs expressions, les autistes nous montrent qu’aucune personne autiste n’est pareille à une autre, comme il en est pour tout un chacun. Ils confirment ainsi que l’autisme, inséparable de la personne, ne la résume pas. Nous souhaitons en témoigner dans notre association.
Cet article, publié dans Non classé, Projection de "Sa normalité" et exposition, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.