Directions improbables

Directions improbables   

Gilchrist a 20 ans. C’est un grand garçon tendre, doux, silencieux. Avant de pouvoir faire ses créations artistiques qui nous ont tous étonnés, il répétait inlassablement cette phrase qui ne le laissait pas tranquille : « Mais qu’est-ce que t’as dans ta tête ? » Un jour il s’est mis à dessiner à côté d’Olivier. Ce jour émerveillée, j’ai pu dire : « Mais voilà toute la beauté que tu avais aussi dans ta tête ! ».   

Mariana Alba de Luna

Gilchrist

Gilchrist

Quelques feuilles de papier, des crayons de couleur, des plumes, de l’encre de chine, un peu de gouache en pot, des ciseaux, des pinceaux, des livres d’images d’art, quelques objets pour s’inspirer et …le silence.

Une plume sergent major qui se charge d’encre, une immobilité du corps,
un regard attentionné porté vers le sujet à représenter.
Puis une main qui survole la feuille de papier et un trait qui s’y inscrit de manière sûre et spontanée.
L’affirmation d’une singularité qui file son propre chemin.

Les attentions, la confiance, les doutes et la belle humeur vagabonde de Gilchrist.
Je retiendrai les mots à lui prononcés à voix forte et haute et nos nombreux aller-retour pour aller faire ou voir chacun de son côté ailleurs.
Je retiendrai l’apparition d’inventions graphiques que je n’avais tout simplement jamais vu.

Gilchrist

Gilchrist

Gilchrist

Gilchrist

Je vous laisse découvrir la qualité des inventions de Gilchrist.

Olivier Jehl, Partenaire d’atelier

UCA- Clos Benard, Aubervilliers


A l’occasion de la journée de l’autisme qui a eu lieu mercredi 2 avril 2014, vous pourrez découvrir quelques oeuvres de Gilchrist samedi 5 avril à Bordeaux à la librairie Comptines lors de notre après-midi autour de l’autisme et de la différence. 
Publicités

A propos LaMàO1

« La main à l’oreille » a été créée par des parents et amis de personnes autistes, avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions. Nous considérons qu’une place doit être faite, dans la Cité, au mode d’être autistique, sans se référer à une norme sociale ou comportementale. Dans l’éventail de leurs expressions, les autistes nous montrent qu’aucune personne autiste n’est pareille à une autre, comme il en est pour tout un chacun. Ils confirment ainsi que l’autisme, inséparable de la personne, ne la résume pas. Nous souhaitons en témoigner dans notre association.
Cet article, publié dans Chroniques et oeuvres des aRtistes de LaMàO, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s