Vernissage à Bordeaux : Enzo Schott, aRtiste du numérique

Enzo Schott

Enzo Schott

Samedi 7 novembre, aura lieu à Bordeaux, le vernissage de l’exposition des incroyables oeuvres numériques d’Enzo Schott, aRtiste de 15 ans.

A l’occasion de l’ouverture de  cette exposition organisée dans les locaux typiquement bordelais d’ Aquinum, association des professionnels du numérique d’Aquitaine, les parents et amis de l’Antenne Aquitaine de La main à l’oreille auront le plaisir d’accueillir l’artiste, venu spécialement de la région parisienne pour l’occasion.

Nous vous espérons nombreux à venir partager ce moment unique avec nous autour d’un apéro !

Enzo Schott est avant tout un artiste du numérique autodidacte qui crée des oeuvres à partir de différents logiciels.
Depuis l’âge de 4 ans, quand il découvre sur son ordinateur la possibilité de pouvoir « couper-coller » des morceaux pour créer un monde qui résiste à la destruction, il n’a plus cessé d’inventer.

Rio et son christ inondés, Enzo Schott

Rio et son christ inondés, Enzo Schott

Ce petit architecte, pour surmonter sa peur ancrée dans la réalité de ses craintes, les inondations, dans le monde imaginaire du 3D, a trouvé comment avoir la vie sauve en déjouant le danger. 
Cet enfant atypique avec un long parcours hors des institutions publiques, celles qui savent si bien gérer la norme, a dû se trouver des partenaires sur son chemin d’enfant singulier qui ont pu l’aider à loger son invention parmi les autres. 

En effet, Enzo nous adresse ses inventions ! Il les propose à notre regard attentif. Ses oeuvres font référence à son monde structuré et ce sont elles qui ont fait naître la parole en lui et qui ont donné du sens aux mots. 

« Tout est dans sa tête » dit sa mère qui soutient depuis toujours ses inventions en lui

Mon monde, Enzo Schott

Mon monde, Enzo Schott

ouvrant une page Facebook pour dialoguer avec lui et l’accompagner dans sa démarche de vouloir aller vers les autres. Le reste n’a été qu’affaire de la contingence de ses déambulations sur le net, les jeux vidéos et les programmes numériques. Maintenant il planifie, fait des croquis de ses futures créations pour continuer à fabriquer sur Minecraft ce qu’il appelle « mon monde ». 

En partant du Lego jusqu’aux images 3D, Enzo a su se forger une destinée. Non pas celle vers la destruction mais celle d’un artiste de la cassure.
Enzo et le numérique ont le même âge. Alors quand l’autisme et le numérique se rencontrent, ça donne une splendide exposition au NODE.

affiche Enzo visuel vert

 

Enzo haut, Enzo Schott

Enzo haut, Enzo Schott

« Enzo s’aide toujours de son ordinateur comme partenaire pour composer avec lemonde. Il a trouvé comment poursuivre sa construction corporelle et son invention s’enrichit. […] Il réalise des constructions de maisons en 2D et 3D avec lesquelles il représente son environnement proche  […] Enzo parle maintenant de manière plus fluide et a pu expliquer ce qu’était sa terreur : une inondation qui viendrait le casser, le tuer. Face à cela, la solution était de pouvoir « monter haut ». […] Grâce à l’ordinateur, il a pu mettre cette terreur en images et la déjouer, la faire exister sans danger. Il crée des simulations des villes  inondées où reste toujours une pointe sauve où le personnage Enzo peut se hisser pour échapper à la catastrophe. Récemment il a doté son personnage d’un habit de plongeur. Ce qui l’a rempli de joie. Depuis, il nage dans le bonheur ! »

Extraits d’un texte de Mariana Alba de Luna écrit à l’occasion des journées Affinity Therapy qui se sont tenues à Rennes en mars 2015

Vernissage de l’exposition d’Enzo Schott le samedi 7 novembre à 18h au Node, 12, rue des Faussets à Bordeaux.

Pour toute demande d’informations, contacter Alexandra Dauplay-Langlois,  lamainamoreille.aquitaine@gmail.com / 06 62 05 63 99

Advertisements
Cet article, publié dans Chroniques et oeuvres des aRtistes de LaMàO, Expositions, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.