Retour sur la journée turbulente du 2 avril à Paris par Babouillec SP

Retour sur la  journée turbulente du 2 avril à Paris

par Babouillec SP*

Les chapiteaux des Turbulents dressés dans un lieu improbable de la vie parisienne accueillent des personnes encore plus surprenantes.

Lucile Notin-Bourdeau, Mireille Battut, Eugénie Bourdeau, Babouillec SP, Véronique Truffert

Lucile Notin-Bourdeau, Mireille Battut, Eugénie Bourdeau, Babouillec SP, Véronique Truffert

Des êtres humains suréquipés d’antennes paraboliques en pleine crise de la haute définition.

Ils nous emmènent dans des mondes loin du monde de l’exubérante normalité de la violence et de la haine.

C’est peut être la marque de fabrique de cette journée particulière sur l’agenda, Journée Internationale de l’Autisme, de raconter l’existence d’autres formes de pensées capable d’interroger les acquis culturels et sociaux.

N’échappant pas à la règle, mon autisme est diagnostiqué très déficitaire car la règle ne tient pas compte de mes capacités intellectuelles car mes capacités physiques n’entrent pas dans les cases.

Eugénie Bourdeau et Babouillec SP

Eugénie Bourdeau et Babouillec SP

Avant que l’idée qu’un monde singulier puisse être un pilote de conscience, un guide d’une autre forme de relation humaine, il faudra quelques Journées Internationales de l’Autisme.

Cette journée joviale restera marquée par la parole donnée aux familles et aux professionnels dans la joie et la bonne humeur de parler la langue d’être des humains de même souche.

*Babouillec SP est une jeune femme autiste non verbale qui écrit avec des lettres imprimées sur des cubes en bois ou des morceaux de papier

Publicités

A propos LaMàO1

« La main à l’oreille » a été créée par des parents et amis de personnes autistes, avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions. Nous considérons qu’une place doit être faite, dans la Cité, au mode d’être autistique, sans se référer à une norme sociale ou comportementale. Dans l’éventail de leurs expressions, les autistes nous montrent qu’aucune personne autiste n’est pareille à une autre, comme il en est pour tout un chacun. Ils confirment ainsi que l’autisme, inséparable de la personne, ne la résume pas. Nous souhaitons en témoigner dans notre association.
Cet article, publié dans Journée de l'autisme 2 avril 2016, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.