Retour sur la journée turbulente du 2 avril par Benoit Morisset

Retour sur la  journée turbulente du 2 avril à Paris 

par Benoit Morisset (parent)*

La journée a été pour nous une très belle journée. Nous avons apprécié l’accueil très familial. 

DSCF1209L’organisation par thème était une très bonne idée. Nous avons pu discuter avec des familles et des professionnels et cela a été vraiment très intéressant.

Les familles ont besoin de partager entre elles et je suis sûr que vous avez d’autres occasions pour le permettre.

Nous avons sincèrement apprécié ce moment d’échange car j’ai pu m’exprimer en tant que parent et passer le message positif que je souhaitais transmettre sur l’intégration scolaire possible des jeunes autistes. Il n’est pas facile pour les familles de  s’exprimer en public. Mais il est important que professionnels et familles s’expriment  et surtout expriment leur collaboration, ce qui a été le cas.

Le moment du petit chapiteau était aussi très convivial et a permis de nombreux échanges. Pour Thibaud, les assemblées sont difficiles à vivre. Donc pour lui les prises de paroles n’ont pas été un moment agréable. Par contre  la Batucada a été une super bonne idée ! Thibaud est très réceptif à la musique et la danse. Il a passé visiblement un agréable moment sur la piste ! 

Cela nous a fait réfléchir , car Thibaud n’est pour nous pas apte à intégrer un ESAT traditionnel ( son temps de concentration n’étant pas suffisant pour assurer le rendement minimum ! et oui la sélection est dure en ESAT ! ) la présentation de l’ESAT à objectif artistique nous a fortement intéressé. 

*Benoît Morisset est le père de Thibaud et auteur du livre Thibaud, jeune autiste, charmeur d’un autre monde

Publicités

A propos LaMàO1

« La main à l’oreille » a été créée par des parents et amis de personnes autistes, avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions. Nous considérons qu’une place doit être faite, dans la Cité, au mode d’être autistique, sans se référer à une norme sociale ou comportementale. Dans l’éventail de leurs expressions, les autistes nous montrent qu’aucune personne autiste n’est pareille à une autre, comme il en est pour tout un chacun. Ils confirment ainsi que l’autisme, inséparable de la personne, ne la résume pas. Nous souhaitons en témoigner dans notre association.
Cet article, publié dans Journée de l'autisme 2 avril 2016, Non classé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.