Fait-on trop de diagnostics psychiatriques chez l’enfant ?

Mireille Battut, présidente de La main à l’oreille, interviendra lors du troisième débat public de la psychiatrie d’aujourd’hui et de demain sur le thème « Fait-on trop de diagnostics psychiatriques chez l’enfant ? » qui aura lieu le 4 novembre 2016 à Paris.

e13e2630-e64f-4d3e-bea5-ad5529036643
Ce débat comme les deux précédents :
–  » Faut-il médicaliser la dépression » à Sainte Anne le 9/10/2016,
– « Qu’appelle-t-on une preuve en psychiatrie » le 8/04/2016,
se veulent une tentative de faire dialoguer des experts ayant des abords différents. Leur retransmission permet de toucher un vaste public.
Interviendront :
Eric Aquaviva, pédosychiatre, hôpital Robert Debré,
Mireille Battut, présidente de l’association de parents, La main à l’oreille,
Bruno Falissard, professeur de santé publique, Maison de Solène, Hôpital Cochin,
Tristan Garcia- Fons, médecin directeur centre Jean Macé, Montreuil,
Gaby Keiser-Weber, Docteur en psychologie, Education Nationale,

Mario Speranza, pédopsychiatre, Versailles.

Lieu : AQNC 92bis bd du Montparnasse, Paris

Inscription par mail à : lesdebatspublics@gmail.com
                                                                                          
Publicités

A propos LaMàO1

« La main à l’oreille » a été créée par des parents et amis de personnes autistes, avec pour objectif de promouvoir une approche qui prenne en compte leur subjectivité et accueille leurs inventions. Nous considérons qu’une place doit être faite, dans la Cité, au mode d’être autistique, sans se référer à une norme sociale ou comportementale. Dans l’éventail de leurs expressions, les autistes nous montrent qu’aucune personne autiste n’est pareille à une autre, comme il en est pour tout un chacun. Ils confirment ainsi que l’autisme, inséparable de la personne, ne la résume pas. Nous souhaitons en témoigner dans notre association.
Cet article a été publié dans Les événements à découvrir, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.