Café Parents à AIGLE et soirée cinéma-débat autour du film “ Le monde de Théo”

30 0ctobre 2017 : Café Parents à AIGLE et soirée cinéma-débat autour du film “ Le monde de Théoen présence de Valérie Gay-Corajoud.

Pièce jointeLa projection du film « Le monde de Théo » à Aigle a été organisée par le Café Parents d’Aigle, créé par Christiane Ruffieux et ses collègues. Celui-ci se  réunit tous les mois depuis maintenant deux ans.

Valérie Gay-Corajoud, la maman de Théo, était présente et nous avons eu la chance, après l’avoir entendue dans ce très beau documentaire de Solène Caron, de converser avec elle et d’approfondir ce qui faisait écho à notre propre expérience. Il est remarquable de constater à quel point la confiance entre Valérie Gay-Corajoud et son fils est un élément déterminant. Cette confiance est un des moteurs qui a fait progresser Théo, et leur a permis de s’orienter en dehors des institutions.

Ce témoignage a eu une très belle résonance dans le public et il a autorisé des parents et des professionnels à intervenir, avec beaucoup de pudeur et d’émotions, pour relater leur vécu.

Ce qui m’a également frappé dans la position de Valérie Gay-Corajoud, c’est son évolution : elle a totalement œuvré pour que Théo puisse s’inscrire dans notre société en adhérant, sans réserve et sans faille, avec toute sa famille, à son monde. Maintenant, elle travaille dans une position plus politique : comment faire en sorte que notre monde puisse accueillir Théo et les personnes autistes ?

Cette projection fut précédée d’un Café Parents en la présence de Valérie Gay-Corajoud. L’ambiance très conviviale de ces quelques heures a favorisé des échanges d’une grande richesse. Nous avons dialogué sans trêve et Christiane ponctuait nos interventions avec des questions orientées par son regard de professionnelle, qui relançaient pertinemment notre conversation. J’ai énormément apprécié la complicité qui s’est tout de suite établie entre les parents. Nous avons ri, nous sommes exclamés et avons sérieusement pris note des trouvailles de nos enfants. Nous étions réunis dans un temps unique pour dire et reconnaître nos situations singulières de parents d’enfants différents. Et c’est avec bonheur qu’encore une fois s’est inscrit ce trait, ce lien qui nous unit : nous sommes parents de personnes vivantes bien avant d’être parents de personnes autistes.

                                                                                               Laurence Vollin

                                                                                               Octobre 2017

Theo 1

 

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, Projection Le Monde de Théo, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.