Les chroniques de Joël : Défauts et qualités dans les films d’animation.

Gravity Falls est une série d’histoires para-normales, dans le genre de Scoubidou Mystère associé. Ses héros sont deux enfants et deux vieux, qui essaient de savoir qui est le «grand- vilain-pa-bo» qui veut mettre de la folie dans le monde, voire dans l’univers, en chamboulant les lois de la physique, de la gravité, ou encore en semant le trouble dans nos mémoires.
Comme le disent Al et Tchouky, deux youtubers, la communauté des fans de Gravity Falls, mais aussi d’Adventure Time, a une tendance marquée à sous-estimer les dessins animés dans leur ensemble.
Moi je dis : Des défauts, il y en a toujours eu et il y en aura toujours dans les dessins animés et les films d’animation. Et je parle en connaissance de cause car je suis moi-même un grand connaisseur de Dreamworks : Je connais les versions françaises, les films qui ont marché, ou pas, parfois aussi le nom des comédiens qui doublent les héros. Bref.
Pour moi, des défauts, ce sont par exemple :
– Donner un pouvoir trop grand à un héros, sans explication. En principe, dans les dessins animés, on a toujours des explications sur l’origine de ces pouvoirs. Or, ce n’est pas le cas dans Stars Wars 8 (que j’ai vu) où le force du Jedi semble venir de nulle part !
– Un humour un peu faible ou trop enfantin. Par exemple, dans Monstres contre Aliens – la série – le Dr Cafard se demande, dans un des épisodes, s’il y a de la lave ou du nougat au centre de la terre. Au final, c’est du nougat ! Franchement au niveau humour j’ai vu mieux !…
Les qualités, que certains fans voudraient attribuer exclusivement à des séries comme Gravity Falls ou Adventure Time, eh bien, elles ont toujours existé. Il y en a partout, dans toutes les formes de cartoon à travers le monde (au Japon, Wakfu; en France, Miraculous Ladybug, et tant d’autres…).
Les fans de Gravity Falls sont aussi invasifs que les goodies de la Reine des neiges ! Et ils sont encore moins ouverts d’esprit que la Corée du nord (LOL). Ils veulent vous OBLIGER à aimer Gravity Falls. Dés que vous dites un truc négatif à ce sujet, rappelez vous des heures sombres de notre histoire : c’est pire ! Je l’ai déjà dit, pour moi, les fans sont souvent des personnes trop dark, ils pensent être les seuls à comprendre ce qui est subtil dans les dessins animés. Bref, je les qualifierais de « neuro-débiles » (« débile » au sens du nom familier). En effet, et Owen alors. Il est ouvert d’esprit et peut accepter des idées différentes !
Quant à moi, je vais vous parler de Jelsa. C’est un cross-over entre deux personnages de fiction appartenant aux mondes, de Dreamworks pour Jack Frost, et de Disney pour Elsa. Ils ne sont que potes dans ma version (car Jack est déjà en couple avec la Fée des dents…). Eh bien pour moi, c’est un exemple super de la possibilité qu’il y ait la paix entre Dreamworks et Disney. Vu sous cet angle, c’est sûr, c’est vraiment plus cool !!!

IMG_1672   IMG_1673

Conclusion
Des défauts, il y en a toujours eu et il y en aura toujours, et c’est pareil pour les qualités, que ce soit un film d’animation ou un autre !
Petite morale à retenir… LOL
Osons, osons dire, les choses qu’on aime ou qu’on n’aime pas, même si notre avis ne plait pas à certains !

Joël

Publicités
Cet article, publié dans Les chroniques de Joël, Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.